[Intersaison] Detroit Lions : pour enfin rugir

[Intersaison] Detroit Lions : pour enfin rugir

Advertisements

Advertisements

Comment se relancer ou comment faire encore mieux ? La rédaction de touchdownactu vous propose un point de vue franchise par franchise : état des lieux des forces et faiblesses ainsi que des idées pour le marché et la draft. Aujourd’hui une franchise en difficulté depuis…toujours : les Lions de Detroit.

La première saison de coach Dan Campbell a été compliquée, avec seulement 3 victoires (et un match nul). Mais cinq de ces défaites l’ont été par 4 points ou moins ! Il y a donc de l’espoir. Celui de corriger les détails manquant, pour à minima, remporter les matchs serrés.

Les tauliers

1. Taylor Decker (OT)
2. Jared Goff (QB)
3. Amani Oruwariye (CB)

Alors qu’il était blessé pour la première partie de la saison et que le rookie Penei Sewell avait été drafté dans le top 10 de la draft 2021, certains fans réclamaient un échange de Taylor Decker. Pourtant, le tackle sortait de sa meilleure saison NFL en 2020. Lors de son retour en semaine 10, il démontra encore pourquoi : régulier pendant 60 minutes, il est un joueur précieux pour protéger son quarterback. Rarement dépassé et appliqué (peu pénalisé), il est un des rares leaders de cette attaque. Avec le centre Frank Ragnow, le jeune Jonah Jackson (nommé pour le Pro Bowl 2021) ainsi que le rookie Penei Sewell, la ligne offensive de Detroit possède du talent. Cela ne s’est pas toujours vérifié sur le terrain mais le potentiel est là.

En 2021, Jared Goff a lancé 19 touchdowns pour seulement 8 interceptions. Pas si mal pour un animal mis à terre 35 fois en 14 matchs ! Certes, ses lancers sont le plus souvent très courts et il ne semble pas capable d’être mieux qu’un titulaire moyen en NFL. Cependant les Lions ont besoin de lui. S’il est possible que l’organisation recrute un quarterback via la draft, le starter 2022 sera vraisemblablement Jared Goff. Et puis, qui d’autre peut être considéré comme le Mufasa de cet effectif ? D’Andre Swift et Amon-Ra St.Brown ont du talent mais encore des progrès à faire pour le devenir. En défense, Michael Brockers a été recruté pour être un leader sur le premier rideau. Raté ! Titulaire solide certes, il n’est pas plus que cela. Le safety Tracy Walker a davantage ce profil mais il est arrivé en fin de contrat alors en attendant une éventuelle prolongation, il ne peut lui non plus être mentionné ici. En attendant le développement espéré de Jeff Okudah, c’est un autre jeune cornerback qui ressemble, de loin, à un joueur d’impact en défense. Amani Oruwariye montre une progression constante depuis 2019 et sa draft au 5e tour : grand et au jeu physique, il a assumé le rôle de numéro 1 après le départ de Darius Slay aux Eagles. Nul doute que les Lions vont essayer de le prolonger alors que 2022 est la dernière année sur son contrat rookie. Trey Flowers aurait du être le male dominant en défense mais il pourrait se retrouver, pour de bon, dans la catégorie suivante.

Les indésirables

1. Trey Flowers (DE)
2. Josh Reynolds (WR)

Trey Flowers aspirait à plus de responsabilités chez les Lions, après un rendement régulier avec les Patriots. Caramba, encore raté ! Trop souvent blessé et pas assez décisif lorsque sur le terrain. En le coupant, les Lions lui serait toujours redevable de 12 millions de dollars mais en économiseraient une dizaine d’autres. Sans parler que la franchise se retrouve en position de sélectionner un jeune pass-rusher lors de la draft 2022. L’avenir proche de Trey Flowers pourrait se tenir ailleurs que dans le Michigan. Si d’autres joueurs ne justifient pas leurs salaires importants, les couper apporterait peu d’économies tout en coutant énormément d’argent (dead money). Lors de cette intersaison 2022, les Lions peuvent faire des ajustements mais surement pas remanier en profondeur l’effectif.

Arrivé en cours de saison, Josh Reynolds a confirmé son profil de receveur numéro…trois. Il peut apporter quelque chose mais surement pas être une meilleure option que la troisième. La quatrième en comptant le tight-end Tj Hockenson. Le manager Brad Holmes pourrait décider de le conserver mais, avec son staff en place lors du Senior Bowl, il est fort possible que ce dernier ait remarqué des joueurs au moins aussi bons, à prendre le samedi de la draft (tours 4 à 7). Mais, étant donné la pauvreté de l’escouade de receveurs, Josh Reynolds pourrait néanmoins obtenir un nouveau contrat.

L’homme de l’été : Jeff Okudah (CB)

Possédant taille, qualités athlétiques et venant d’un important programme universitaire, Jeff Okudah a été choisi avec le 3e choix général en 2020. C’est peu dire que l’attente est grande pour un top 3 de la draft. Gêné par une blessure lors de sa saison rookie, il devait justifier l’investissement en 2021. Blessure à nouveau ! Les Lions ont besoin qu’il montre en 2022 son talent, et pas seulement en raison de sa position lors de la draft : en 2021, Detroit a encaissé 31 touchdowns aériens et seules deux défenses en NFL ont fait moins bien. Sur le papier, les Lions ont trois jeunes cornerbacks et les trois sont intimidants d’un point de vue physique. Ils doivent donc rester en bonne santé car Jeff Okudah n’a pu jouer que 10 matchs en 2 saisons alors que Ifeatu Melinfonwu a lui aussi été blessé lors de sa saison rookie (10 matchs raté).

Choix du 1e tour en 2017 (Dolphins), le pass rusher Charles Harris semble enfin justifier celle sélection avec Detroit.

Les principaux free agents

1. Charles Harris (DE)
2. Tracy Walker (S)
3. Jalen Reeves-Maybin (LB)
4. Evan Brown (OL)
5. Jason Cabinda (FB)

Aussi : Alex Anzalone (LB), Nick Williams (DT), Kalif Raymond (WR/PR), Dean Marlowe (S), Khadarel Hodge (WR).

Pour sa 5e saison en NFL, le pass rusher Charles Harris semble enfin arriver à maturité. Enfin car choisi au 1e tour en 2017 par les Dolphins, il n’avait jusque là pas atteint le potentiel d’un si haut choix de draft. Avec 50 pressions et 15 plaquages pour pertes en 2021, dont la moitié étant un sack du quarterback adverse, il est un joueur à conserver pour Detroit. Surtout pour Detroit ! Une défense n’ayant produit que 30 sacks en 2021, soit le 30e total en NFL. Le safety Tracy Walker sort, lui aussi, de sa meilleure saison. S’il rate encore trop de plaquages (9%), sa production (104 plaquages en 2021) reste néanmoins précieuse et, ce n’est pas comme si les Lions avaient beaucoup d’autres joueurs compétents dans ce domaine. Il peut être un leader au sein d’une ligne arrière très jeune. Tracy Walker devrait obtenir un nouveau contrat. Tout comme le linebacker Jalen Reeves-Maybin. Joueur moyen, comme son gabarit pour la position, il ressemble à un élément à retenir dans une faible unité de linebackers. Les Lions auront un choix à faire quant à retenir Alex Anzalone ou Jalen Reeves-Maybin et ici, est fait un pari en faveur du second.

Joueur non drafté à sa sortie de l’université de Southern Methodist à Dallas, Evan Brown était exclusivement utilisé en équipe spéciale en début de saison. Avec la blessure de Frank Ragnow, il a su prendre le relais au poste de centre et en y démontrant certaines qualités. Pas forcément calibré pour être un titulaire, il semble mériter un contrat de remplaçant, mais cela est précieux sur la ligne offensive. Plus encore pour celle de Detroit, rarement épargnée par les blessures. Elles ne sont plus nombreuses les attaques NFL utilisant un fullback : joueur costaud chargé de bloquer en amont du coureur portant le ballon. C’est le cas à Detroit avec Jason Cabinda. Signé après la draft 2018 par les Raiders, il était un linebacker de devoir. Était, car depuis il joue de l’autre coté du ballon. Il est également un pion essentiel de l’équipe spéciale alors, il serait étonnant qu’il n’obtienne pas un nouveau contrat.

Le Top 5 des besoins

1. Receveur
2. Linebacker
3. Safety
4. Quarterback
5. Ligne défensive

« Je dirai qu’on devrait en drafter deux et en signer un lors de la free-agency ». L’entraineur des receveurs Antwan Randle El demande du renfort (via USA Today). L’unité est sans doute la plus faible des 32 franchises NFL. Tout ne peut pas être mis sur le dos de Jared Goff. Quelles cibles a t’il ? Le rookie Amon-Ra St.Brown a montré de belles choses et Quintez Cephus semble avoir un avenir dans une rotation. Et c’est tout. Pire, choisi dans le top 10 de la draft 2019, le tight-end TJ Hockenson ne comble pas ce manque. Joueur aux mains fiables, il est solide mais ne pèse pas comme d’autres joueurs de cette position le font en NFL. Son apport comme bloqueur est indéniable mais il doit peser davantage sur le tableau d’affichage. Si Jared Goff est un quarterback moyen, raison de plus pour l’entourer du mieux possible. Pour l’instant, les Lions en sont très loin.

29e sur 32 en yards encaissés, la défense de Detroit a besoin de renforts. Sur les postes de linebackers et de safety en tout premier lieu : le cœur d’une défense. Rookie, Derrick Barnes a effectué une bonne première saison mais l’escouade a besoin de davantage de vitesse : un « off ball linebacker » possédant de la vitesse ferait du bien au second rideau. Surtout que le premier rideau ne donne pas toutes les garanties. Signé lors de la dernière intersaison, Michael Brockers a bien tenu son rôle contre la course. Beaucoup moins pour mettre la pression. Plus perforant avec les Rams, il ne bénéficie plus de l’attention portée à Aaron Donald et parvient donc beaucoup moins à avoir de l’impact. Il est pourtant l’élément d’expérience aux cotés des jeunes Levi Onwuzurike et Alim McNeill alors il doit montrer davantage en 2022. Les Lions eux devront sans doute ajouter un joueur d’expérience supplémentaire pour améliorer le rendement général de cette ligne défensive. Pourquoi pas rapatrier Ndamukong Suh sur un contrat d’un an ? Les Lions ont leurs trois titulaires devant et, même à 35 ans, l’ancien visage de la franchise (2010-2014) pourrait rendre quelques services. Le joueur voudra t’il finir là où tout a commencé ?

Jared Goff sera titulaire en 2022. En raison de son contrat déjà et puis quelles autres options ont les Lions ? Le choix numéro 2 de la draft ne devrait pas être utilisé sur un quarterback par manque de talent. Avec le choix des Rams (31 ou 32 suivant le résultat du Super Bowl), ils pourraient par contre sélectionner un remplaçant à développer. Desmond Ridder (ou Sam Howell) pourrait être ce joueur mis en couveuse, le temps que le jeune Simba grandisse et se perfectionne.

La cible : Jabrill Peppers (S)

Non Jabril Peppers n’est pas nom à faire rêver des fans en mal de victoires. Pourtant, si les Lions parviennent à retenir Tracy Walker, il manquera toujours un safety plus costaud pour évoluer plus près de la ligne d’engagement. Ancienne star de l’état avec l’université de Michigan, il serait un ajout intéressant dans une secondary très jeune et en mal de leader. Car bien qu’âgé de seulement de 27 ans lorsque démarrera la saison 2022, il est un habitué de la lumière et des responsabilités qui vont avec. Certes, il n’a pas répondu à son statut de 1e tour de la draft (en 2017 par les Giants), mais sa saison 2020 donnait beaucoup d’espoirs. Malheureusement, il s’est blessé en cours de saison 2021 et n’a pu se montrer l’année de la fin de son contrat. Joueur rapide et volontaire au plaquages (même s’il en rate encore un peu trop), il serait un nom connu pour les habitants de l’état et un joueur apportant cette dimension physique, si chère à coach Dan Campbell. Parier sur la relance d’un joueur talentueux mais en difficulté depuis sa draft ? Les Lions n’ont vraiment rien à perdre à tenter le coup.

Le sang neuf : George Pickens (WR)

Si l’université de Georgia a remporté le titre national, un joueur leur a pourtant manqué : le receveur George Pickens est revenu de blessures (genou) pour la finale de conférence SEC, puis les playoffs. S’il n’a pas inscrit de touchdown dans ses quatre matchs en 2021, il a néanmoins montré qu’il était en capacité de jouer. Grand et possédant de longs bras, il a le profil pour être un receveur numéro 1 en NFL. S’il n’est pas le plus rapide sur une longue distance, il sait créer de la séparation lors de l’engagement du ballon puis jouer de son corps pour assurer la réception. Un joueur sur lequel un quarterback peut s’appuyer tout au long d’un match, d’une saison. Sa blessure pourrait effrayer certaines franchises, et alors qu’il était pressenti pour être un choix du top 15 après ses deux premières années universitaire, il pourrait être disponible tout en haut du 2e tour pour les Lions. De quoi donner une arme à Jared Goff et possiblement au quarterback du futur. Pour que l’attaque des Lions puisse enfin chanter Hakuna Matata.

Leave a Comment

Your email address will not be published.